Nous privilégions l’{humain} à la finance à {{Lomme}}

Retour à l'accueil
Actualité

Le 8 mars, Fête de l’Humain d’Abord

70 personnes au débat, 150 au repas.

16 heures 30, les invités sont installés et le débat peut commencer. Le thème « où vont les services publics à Lomme ? » a attiré plus de 70 personnes.
{{Philippe LEMIERE}}, tête de liste, fait d’abord partager son indignation face à une politique d’austérité que les français avaient par avance rejetée par leur vote en 2012. Il met ensuite en parallèle les milliards de cadeaux consentis au patronat par le gouvernement et les 150 000 postes de la fonction publique disparus sous l’ère Sarkozy, et dont le pays attend toujours le retour. Philippe Lemière en souligne les graves conséquences : les droits et les besoins de la population sont de moins en moins respectés, ce qui vient s’ajouter à une baisse sensible du pouvoir d’achat pour les plus fragiles. invisible Pour conclure, le rappel des propositions du front de gauche s’imposait : -* Développement d’un service public d’accueil de la petite enfance -* Création d’un grand service public du logement -* Gestion en régie publique de l’eau, des transports -* Baisses des tarifs et retour à certaines gratuités, comme le transport des lycéens… Les applaudissements accompagnent ses dernières phrases : {{« Avec vous, nous battrons la droite et l’extrême droite. Ensemble, nous ferons de Lomme une ville où il fait bon vivre et où nos diversités seront respectées. »}} Un mur de la salle accueille l’exposition {{« Le Conseil National de la Résistance et son programme »}} prêtée par l’historien {{Pierre Outteryck}} et qui permet de souligner le décalage entre les progrès réalisés à cette époque et la casse d’aujourd’hui, issue de directives européennes imposées par les intérêts de la finance. invisible De son côté, {{Marie-Michelle Legrand}}, militante du Parti de Gauche et deuxième de liste, évoque la journée internationale des droits des femmes, en rappelant notamment l’importance du statut de la fonction publique. Ce dernier ne permet pas encore, hélas, une parfaite égalité de traitement entre les sexes. Toutefois, il permet aux femmes des déroulements de carrière et un accès aux responsabilités plus respectueux que dans le privé, où les luttes trouvent ainsi un précieux point d’appui. Pour sa part, {{Jean-Pierre Staelens}}, Conseiller communal et très connu à Lomme pour son action en faveur du logement social, proteste contre la reprise des inhumaines expulsions locatives. Il en appelle lui aussi à la création d’un grand service public du logement, et au succès de la grande manifestation du 15 mars prochain à Lille, soutenue par de très nombreuses organisations démocratiques. {{Hugo VANDAMME}}, enfin, tête de liste de « A Lille, l’Humain d’Abord », a su captiver l’attention en présentant les analyses et le programme élaborés par les militants du Front de Gauche, avec les habitants eux-mêmes, au cours de nombreuses « Assemblées Citoyennes ». Après de nombreuses questions et interventions du public, il a fallu interrompre le débat pour passer au repas fraternel qui a suivi, avec près de 150 convives enthousiastes. En fin de soirée, {{Pierre Outteryck}} présente son dernier ouvrage. Cette fois, l'historien passe aux aveux, il s'agit de son propre parcours. Les obstacles ne manquent pas, les embûches peuvent s'accumuler, mais son destin est tracé : «ne pas être aveugle». Et c'est lui qui allume la salle en lançant l'Internationale. MC
JPEG - 35 ko
JPEG - 31.4 ko
JPEG - 74.2 ko
JPEG - 76.4 ko
JPEG - 74.2 ko
JPEG - 77.8 ko
Beaux appétits.
JPEG - 79.5 ko
JPEG - 74.7 ko
L’internationale !

Les autres articles

Recevoir l'infolettre de la campagne :

RSS
Front de Gauche

La liste Pour Lomme : l'Humain d'abord est un rassemblement citoyen pour une gauche combattive et écologiste dans notre région. Elle s'inscrit dans le cadre du Front de Gauche.
Elle est soutenue par les partis politiques suivants :