Nous privilégions l’{humain} à la finance à {{Lomme}}

Retour à l'accueil
Actualité

Pourquoi une liste "Front de Gauche" à Lomme ?

Il y a deux ans, une majorité de Français, et d’ailleurs de Lommois, a fait élire un Président socialiste, puis une majorité de députés socialistes. C’est donc très logiquement que le gouvernement est dominé par le Parti socialiste.
Le Front de Gauche a contribué à ce résultat, sur la base de promesses porteuses d’espoir. Aujourd’hui, c’est la déception qui domine. À l’évidence, la politique du Président Hollande assure davantage la continuité de celle de Sarkozy plutôt que la rupture promise aux électeurs. Rappelons quelques exemples. La TVA sociale, projet de droite et rejetée à l’époque par le PS, est mise en place dans son principe par ce même parti. L’augmentation de cet impôt injuste entraîne de redoutables effets de seuil pour les plus fragiles. Plus d’un million de personnes qui n’étaient pas imposables sur le revenu le deviennent ; de plus, elles perdent ainsi certains avantages dont elles bénéficiaient jusqu’alors : redevance télé, conditions préférentielles pour obtenir des aides, tarifs adaptés des transports en commun, etc. Après « l’accord » ANI qui facilite la flexibilité, la loi sur l’emploi de mai 2013 représente une refonte profonde du code du travail en faveur du patronat. Alors que les licenciements abusifs se multiplient, des militants syndicaux sont pourchassés, l’élection des conseillers prudhommaux, défenseurs des salariés, est remise en cause. Dans le même temps, le patronat vient d’être dispensé de verser les cotisations sociales de la branche famille ; François Hollande assure que ces trente milliards de cadeaux aux entreprises « seront financés », sans préciser comment. On se doute bien que ce ne pourra être que par de nouvelles ponctions fiscales. Cette politique n’a rien d’accidentelle, elle vient conforter la réforme de retraites, la baisse de rémunération du livret A, le déremboursement des médicaments, la remise en cause des « coups de pouce » au SMIC, etc. Le choix gouvernemental est clair : il a décidé de faire payer la crise au peuple et aux petites entreprises, en épargnant les banques, les grands patrons du CAC 40 et les spéculateurs. Cette politique n’est donc nullement le résultat d’un « effort national » généralisé dont nous partagerions équitablement le fardeau. Les électeurs de gauche n’ont pas voté Hollande pour ça. Il n’était pas possible de se taire. Imagine-t-on une élection, alors que les inégalités n’ont jamais été aussi criantes, où personne ne viendrait rappeler que l’argent pour la justice et l’équité existe, que les politiques d’austérité aggravent la crise au lieu de la résoudre, que le niveau de la solidarité est celui d’une civilisation ? Voilà pourquoi nous avons décidé de proposer aux Lommoises et aux Lommois une autre orientation. Nos revendications, notre combat pour une société plus juste, plus sociale, plus démocratique est aussi le vôtre, il y va de la qualité de notre vie. Peut-être pensez-vous que l’enjeu de ce scrutin communal est bien éloigné des rappels qui précèdent ? Détrompez-vous ! La politique d’austérité que nous subissons pèse aussi lourdement sur les collectivités locales dont les revenus proviennent largement de l’Etat. Ce manque à gagner pour la collectivité, c’est autant de services en moins pour la population, la perspective d’augmentation des tarifs locaux (cantines, transports …) ; c’est aussi moins d’argent pour les associations et pour les emplois, même précaires, qu’elles procurent ; c’est surtout moins d’investissements, moins de réalisations, moins de commandes aux entreprises locales, et donc moins d’emplois. Rappelons qu’il y a de l’argent, que les grandes entreprises qui pleurent pour avoir de l’aide préfèrent spéculer et délocaliser plutôt qu’investir pour l’emploi. Nous affirmons qu’une autre politique est possible. Nous n’acceptons pas qu’il y ait chez nous 5 000 000 de chômeurs et 500 000 millionnaires. Avec vous, nous ne voulons plus des promesses non tenues et nous vous appelons à voter « Front de gauche », et «pour Lomme l’Humain d’Abord », la liste conduite par Philippe LEMIERE.

Les autres articles

Recevoir l'infolettre de la campagne :

RSS
Front de Gauche

La liste Pour Lomme : l'Humain d'abord est un rassemblement citoyen pour une gauche combattive et écologiste dans notre région. Elle s'inscrit dans le cadre du Front de Gauche.
Elle est soutenue par les partis politiques suivants :