Nous privilégions l’{humain} à la finance à {{Lomme}}

Retour à l'accueil
J'ai un NON en travers de la gorge
Candidats

Patrick Legrand

52 ans - contrôleur aérien

Contrôleur aérien

Le 29 mai 2005, les Lommoises et Lommois ont voté NON à 63 % au projet de traité constitutionnel Européen. Ce vote eut lieu après une intense campagne de fond, texte à la main. Le député maire de l'époque, Yves Durand, PS, avait fait campagne pour le OUI. Après le dépouillement en mairie, il prit la parole pour expliquer que les Lommois s'étaient trompés et avaient utilisé ce bulletin de vote pour exprimer leur rejet du pouvoir Chiracquien.
Choqué, je suis sorti de la mairie respirer un peu d'air frais. Comment peut-on considérer ses administrés comme étant si sots ? Nous avions bien compris ce que signifiait ce texte. La concurrence de tous contre tous, la primauté de la finance, la perte de souveraineté de nos politiques économiques... La crise que nous traversons est le fruit de ce laisser faire financier à grande échelle. Les délocalisations, la fraude fiscale internationale sont possibles et même encouragés par ce genre de texte. Nous avions raison de voter NON. Mille fois. L'histoire nous a donné raison. Notre NON a été bafoué. Le traité de Lisbonne est venu effacer la volonté populaire. Le pouvoir s'est bien gardé d'organiser un référendum. Le député-maire Durand est allé le voter en congrès en Versailles, avec les amis de M. Sarkozy, sans s'en vanter, faisant fi de ce que les Lommoises et Lommois avaient exprimé. Encore récemment, lors du conseil communal, Yves Durand expliquait que les grandes lois ne sont pas comprises immédiatement et souvent contestées par le peuple. Et d'oser une comparaison avec l'abolition de la peine de mort. Et il s'étonne ensuite que les gens soient écœurés . Le FN prospère sur ce mépris ! Et bien non, encore non. Nous ne sommes pas si bêtes. La politique menée par ce gouvernement et les députés qui le soutiennent n'est pas dans l'intérêt du plus grand nombre. Elle n'est pas digne de la gauche. Je ne veux plus soutenir cette fausse gauche, même localement. J'ai adhéré au Parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon. Avec mes amis communistes, nous avons décidé d'aller à la bataille électorale, de faire du porte à porte, sous la pluie s'il le faut, armés de notre sincérité et de notre colère pour vous rappeler ce que "gauche" veut dire. Vous méritez une autre gauche, une vraie. Vous l'aurez en votant vraiment à gauche, pour les listes "l'humain d'abord".

Les autres candidats

Recevoir l'infolettre de la campagne :

RSS
Front de Gauche

La liste Pour Lomme : l'Humain d'abord est un rassemblement citoyen pour une gauche combattive et écologiste dans notre région. Elle s'inscrit dans le cadre du Front de Gauche.
Elle est soutenue par les partis politiques suivants :